Que choisir pour sa retraite ?

Lorsque vous partez à la retraite, vous recevez en principe une rente de retraite. Vous pouvez toutefois demander de toucher une partie de cette rente sous forme de capital. Dans ce cas c’est à vous de faire la démarche.

La CPEV fixe une fourchette. Le montant minimum pouvant être pris en capital est de CHF 20'000. La limite supérieure est fixée à une somme équivalent à 50% de la valeur de la rente convertie en capital.

Délai pour se décider

Si vous retenez l’option "rente + capital", vous devez faire une demande écrite. Elle est à adresser à la CPEV, au plus tard, 2 mois avant votre retraite.

L'accord écrit du conjoint ou du partenaire est nécessaire, si vous êtes marié ou lié par un partenariat enregistré.

Dans le cas où vous choisissez de toucher l’entier de votre avoir de 2e pilier sous forme de rente, vous n’avez aucune démarche particulière à faire.

Quelle option choisir?

La décision dépend de votre situation personnelle, du contexte familial et patrimonial, ainsi que de vos projets de retraite. Chaque option a ses avantages et inconvénients.

Si vous optez pour le versement d’une partie de votre rente en capital, vous pouvez choisir librement  son affectation en vue d’obtenir des rendements supérieurs ou l'optimiser fiscalement. Ceci vous oblige à gérer l’incertitude des risques liés à la longévité, la sécurité des placements et leur rendement. Lors de votre décès, le solde du capital sera transmis à vos héritiers.

La rente, c’est la sécurité. Elle vous garantit un revenu régulier et à vie. Vous n’avez pas à vous préoccuper de la manière de placer vos fonds. En cas de décès, des prestations sont versées à votre conjoint survivant ou concubin et aux orphelins jusqu'à l'âge de 18 ans, ou 25 ans s'ils sont en formation.

Il n'y a donc pas de bon ou mauvais choix. La décision dépend en fin de compte de la situation personnelle de chaque assuré et de ses aspirations.

Résumé des avantages et inconvénients

  Rente Capital
Sécurité du revenu Rente garantie à vie (régularité)

Dépend de la stratégie d’investissement (volatilité)

Simplicité

Pas de souci de gestion

Assuré responsable de la gestion de sa fortune

Risques (longévité et placement)

A la charge de la CPEV

A la charge de l’assuré

Flexibilité

Aucune (rente fixe)

Prélèvements libres sur capital

Fiscalité

Rente = revenu imposé à 100% avec les autres revenus

Imposition séparée du capital lors de son versement

Succession

Rente de conjoint ou concubin survivant, rente d'orphelin

Transmission libre du capital restant aux héritiers

Voir aussi