La planification, la programmation et l’exécution des travaux de rénovation du patrimoine immobilier de la CPEV est administrée par notre gérante, Retraites Populaires. La volonté est d’agir dans une démarche durable où les enjeux économiques, environnementaux et sociaux sont pris en compte. Cette même approche est appliquée aux nouvelles réalisations.

Quatre piliers de la rénovation

Une « boussole durable » oriente chaque programme de rénovation afin qu’il réponde aux impératifs de rendement et de maîtrise des coûts, aux besoins de réduction des émissions de CO2 et à l’accroissement du confort et de la sécurité des habitants. L’assainissement énergétique des bâtiments rénovés s’appuie sur :

  • L’enveloppe des bâtiments est traitée de manière globale soit, par l’obtention d’un label, soit à travers une approche pragmatique permettant d’atteindre les standards maximaux fixés par l’Etat de Vaud pour l’octroi des subventions. 
  • Les énergies renouvelables sont privilégiées dans notre approche du développement durable. Ainsi, le chauffage à distance, le bois, les pompes à chaleur et l’énergie solaire sont mis en œuvre dès que la situation géographique et les aspects techniques le permettent. 
  • Le confort intérieur est assuré en réalisant une enveloppe étanche à l’air et une ventilation garantissant le débit d’air hygiénique par habitant. 
  • L’optimisation est quant à elle engagée lors de la mise en service de la production de chaleur et de la ventilation en s’assurant que les réglages des appareils de régulation (courbe de chauffe, pompes de circulation, vannes thermostatiques, etc.) sont conformes aux prescriptions. Enfin, le suivi de la consommation est assuré à travers une plate-forme numérique qui restitue la température moyenne du bâtiment.

Cette même approche forte prônée par la CPEV est aussi appliquée aux nouvelles réalisations.

 Exemples de projets réalisés

  • Le projet Vortex: les panneaux photovoltaïques et pompe à chaleur sur l’eau industrielle qui serviront à alimenter en électricité et à chauffer et refroidir l’eau d’une partie des 712 logements pour étudiants et hôtes académiques en 2020 ;
  • Les rénovations terminées en 2018 à Chailly 17-19-21 et Riant-Mont 10 à Lausanne, Plamont 7 et Covets 19 à Orbre: ces rénovations permettront d’éviter l’émission d’environ 200 tonnes de CO2 par an.

Voir aussi